Avis déposé par laurent sur l'assurance vie de Pacifica

1.5
Assez mauvais
Mauvaise

Moi j’ai un mauvais avis sur Pacifica !! J’ai souscrit une assurance Garantie de la vie y’a 10 ans , produit proposer par mon conseillée à la suite d’un achat immobilier . J’ai jamais eu à l’utiliser jusqu’a l’année passée ou je me suis fait tabasser dans la rue ! Apres avoir fait une main courante , et fait constater les dégâts par un médecin ! Et je déclare à Pacifica mon soucis . L’ interlocuteur assez compréhensif me demande d’envoyer une copie des papiers et ouvre un dossier . Apres quelque mois j’ai des nouvelles de Pacifica qui m’informe que mon dossier a été examiner par les médecin de PACIFICA et qu’il me déclare 4, 80% mon pourcentage et sachant que mon contrat ne fonctionne qu’a partir de 5 % donc pas 1 euros de la part de mon assurance .

Réponse de hervelevrai
mardi 12 février 2013 à 17:00

ce qu il faut faire c est de faire intervenir trois medecin different et apres le tribunal , oui c est tres long mais gagnant a tout les coup

Réponse de MR_MOUSTACHE
jeudi 21 février 2013 à 22:49

Tout à fait d'accord, c'est comme le taux d'alcoolémie ça se joue de très peu...

Réponse de Lolana71
mardi 15 septembre 2020 à 06:08

Bonjour j'ai eu une fracture bimalleolaire de la cheville droite avec fracture du tibia. L'expert a mis 2 % de séquelles... C'est plus qu'abuse. Hier pacifica m'appelle et m'annonce que je ne serais pas indemnisé car en dessous de 5% il n'y a aucune indemnisation. La colère j'aurai des séquelles toute ma vie. Il me dit de voir avec mon médecin pour une contre expertise. Que le dossier est clôturé... Alors je ne vais pas me laisser faire. Une collègue a eu la même chose que moi et elle assurait chez Axa elle a eu 22 000 euros de dédommagements.

Je laisse mon commentaire :

0/150 caractères minimum

Mon compte Opinion-Assurances

Les informations ci-dessous seront utilisées uniquement pour vous contacter ou pour vérifier la véracité de votre avis. Elles ne seront en aucun cas partagées à des tiers sauf en cas de réquisition judiciaire.