Suivez nous !
La communauté en ligne des assurés
Accueil / Lire un avis / Maif / Assurance auto / Avis de Lu
Partagez votre expérience sur Maif : connectez-vous ou créez un compte

Avis déposé par Lu sur l'assurance auto de Maif

1703 lectures

Détail de la note et satisfaction de
samedi 19 septembre 2015 à 11:37

Lu
Assez bonne
Mauvaise
Mauvaise
Mauvaise
0 5 1,5

Incapables de gérer un sinistre causé par un tiers alcoolisé, sans assurance. Cette personne étant en difficulté, on m'a dit qu'il était compliqué de se retourner contre lui. En conséquence, j'ai du payer la franchise que je n'aurais pas eu à payer si ils avaient fait leur travail, ou un un geste commercial. "Ce n'est pas la politique de la maison" m'a t'on dit.

Plus

Prix corrects

Moins

Service client

Cet avis vous a t-il été utile ?
Merci pour votre vote
Merci, vous avez déjà évalué cet avis
cedricp
Réponse de
lundi 02 novembre 2015 à 21:04

Quand un tiers auteur n'est pas assuré, un recours est tenté malgré tout contre ce tiers, mais le résultat est en effet aléatoire. Si le tiers n'est pas solvable notamment. La franchise est due dès lors que vous avez un sinistre, ce n'est pas une question de responsabilité. Avec un tiers auteur (solvable), on récupère cette franchise lors du recours, et l'assureur vous la rembourse alors. Dans votre situation, ce n'est certes pas votre faute si le tiers n'est pas assuré ou si vous avez eu accident, ce n'est pas la faute de la MAIF si le tiers n'est pas assuré. Il faut arrêter d'attendre de son assureur qu'il fasse plus que ce que prévoit le contrat, et donc ce pourquoi nous payons. Je n'ai jamais eu de problème avec la MAIF depuis 15 ans, ils m'ont toujours accompagné et expliqué chaque démarche entreprise lors de mes sinistres.

glou86
Réponse de
dimanche 08 novembre 2015 à 00:25

Cedricp, j'aurais aimé voir votre tête si cela vous arrivait à vous. C'est bien beau de tenir ce genre de discours parce que vous n'avez pas eu le malheur d'avoir ce genre d'ennui. Lu exprime tout simplement son mécontentement sur ce que lui est arrivé. Parfois il faut être humain et se mettre à la place des autres.

glou86
Réponse de
mardi 10 novembre 2015 à 23:56

Donc s'attendre à rien de son assurance, car nous payons pour rien, si j'ai bien compris ! Pourquoi alors prendre des mensualités pour les accidents qu'on n'a pas ? Ils devraient nous rembourser quand il n'y en a pas, non ? Lisez bien le contrat. L'assurance se doit faire son boulot tant que son client a un accident. Responsable ou non, selon les options souscrites, et pas regarder si l'autre peut payer ou non. Sinon, le paiement devrait être conditionné. Réfléchissez et arrêtez de regardez les autres de haut tout simplement parce que vous vous croyez invincible et mieux placé pour donner des leçons dont on n'a pas la moindre idée. Dites moi, vous travaillerez pas pour *** par hasard ?

cedricp
Réponse de
jeudi 17 mars 2016 à 12:11

Bonjour, de passage sur le site, je découvre les commentaires ci-dessous. Je comprends tout à fait la déception de Lu et sa colère, je défendais simplement l'idée que sa colère était peut-être mal orientée. Et non, je ne travaille pas pour la MAIF, mais j'ai l'esprit mutualiste et j'avoue que j'étais quelque peu énervé de voir que bien souvent on en demande plus à son assureur que ce que prévoit le contrat qu'on souscrit. Mais cela est également valable en dehors du domaine de l'assurance. Je dois avoir l'esprit trop juridique peut-être, désolé. Glou 86, en effet c'est le principe d'une assurance, on paie un service en espérant ne jamais en avoir besoin. Dans une mutuelle, on met donc de l'argent de côté dans un pot commun pour aider les sociétaires qui en ont besoin. J'ai donc bien lu le contrat, et la MAIF a fait son travail. Lu était a priori assuré tous risques, et donc les dommages à son véhicule ont été pris en charge. Oui, j'ai bien lu que Lu a gardé la franchise à sa charge. Mais la franchise n'est pas une question de responsabilité (relisez bien le contrat). Quand on a un accident, on a une franchise, parce qu'il y a des dommages (c'est une franchise de dommages, non pas une franchise de responsabilité). Dans un second temps, s'il y a un auteur, l'assureur tente un recours selon les éléments qu'il a pour récupérer l'argent, dont la franchise, qu'il doit ensuite rendre à l'assuré quand le recours aboutit. La franchise est donc à distinguer du bonus/malus qui lui est bien fonction de la responsabilité. Donc oui, quand le tiers auteur n'est pas assuré, le recours et conditionné aux éléments dont l'assureur dispose et à la solvabilité de l'auteur. Mais on ne peut pas dire que l'assureur n'a pas fait son travail parce que l'auteur n'est pas solvable. A condition bien sûr que l'assureur soit réellement allé au bout des démarches possibles. Bref, je ne regarde personne de haut, j'essaie juste d'éclairer un peu la situation, et cela quel que soit l'assureur après tout, je suis juste passablement énervé par les personnes qui ne lisent pas leur contrat et demandent ensuite à l'autre partie engagée dans un contrat d'en faire plus que ce qui est prévu. Mais ce genre de colère est souvent liée à une incompréhension, et donc sûrement un manque d'explications de la part de l'assureur.


Votre commmentaire doit contenir au moins 200 caractères
 
Partagez le contenu d'Opinion-Assurances !
D'autres avis sur Maif
Retrouvez nous sur Facebook