Avis déposé par Theolait sur l'assurance auto de Maif

Avis fiable

1
Mauvais
Mauvaise

Je suis sociétaire de la MAIF depuis 46 ans. J'assure deux véhicules l'un ayant 4 ans d'ancienneté et l'autre ayant 10 ans (contrats VAM et PACS selon la dénomination de la MAIF) et un appartement en multirisque habitation (RAQVAM). J'ai eu le malheur d'avoir un sinistre en responsabilité partagée sur ma voiture de 10 ans (un micro sinistre dont l'enjeu était de 960 € répartis entre moi et le tiers, ce dernier avait une voiture encore plus ancienne que la mienne). Résultat, j'ai vu ma prime d'assurance bondir de + 24 % l'année suivante et mon bonus réduit de 0,50 à 0,54. Un sociétaire avec 46 ans d'ancienneté « ne sera pas mieux traité en cas de sinistres : ceux-ci sont gérés de manière anonyme par des plateformes spécialisées » (lu sur un site spécialisé) Je confirme que la fidélité n'est pas du tout récompensée par l'assureur. A ma charge, je dois reconnaître que je ne me suis pas jamais occupé des contrats d'assurance. Je suis à la MAIF parce que ma femme est fonctionnaire. En épluchant les contrats MAIF, j'ai découvert que je payais d'avance environ 60 % de la cotisation de l'année 2021. C'est ubuesque ! Les assureurs prennent l'argent là où il est (comme dirait l'autre). Partant, les assurés doivent faire de même : ne pas rester plus de 7 ou 8 ans chez le même assureur et faire jouer la concurrence. Avec la loi dite Hamon, on peut résilier un contrat d'assurance à tout moment passé le délai d'un an ; le nouvel assureur se charge pour vous des démarches de résiliation. Je paye 1.550 € par an avec trois contrats auto et MRH. A garanties équivalentes, je réduis la facture de pratiquement 50 %. La particularité de la MAIF consiste à se gargariser avec des valeurs humanistes « d'assureur militant dit mutualiste »… alors que dans les faits la MAIF ne se distingue *absolument pas* des autres assureurs. Je suis sociétaire de la MAIF depuis 46 ans. J'assure deux véhicules l'un ayant 4 ans d'ancienneté et l'autre ayant 10 ans (contrats VAM et PACS selon la dénomination de la MAIF) et un appartement en multirisque habitation (MRH) (RAQVAM). J'ai eu le malheur d'avoir un sinistre en responsabilité partagée avec ma voiture de 10 ans (un micro sinistre dont l'enjeu était de 960 € répartis entre moi et le tiers, ce dernier avait une voiture encore plus ancienne que la mienne). Résultat, j'ai vu ma prime d'assurance bondir de + 24 % l'année suivante et mon bonus réduit de 0,50 à 0,54. Un sociétaire avec 46 ans d'ancienneté « ne sera pas mieux traité en cas de sinistres : ceux-ci sont gérés de manière anonyme par des plateformes spécialisées » (lu sur un site spécialisé) Je confirme que la fidélité n'est pas du tout récompensée par l'assureur. A ma charge, je dois reconnaître que je ne me suis pas jamais occupé des contrats d'assurance. Je suis à la MAIF parce que ma femme est fonctionnaire. En épluchant les contrats MAIF, j'ai découvert que je payais d'avance en 2020 environ 60 % de la cotisation de l'année 2021. C'est ubuesque ! Les assureurs prennent l'argent là où il est (comme dirait l'autre). Partant, les assurés doivent faire de même : ne pas rester plus de 7 ou 8 ans chez le même assureur et faire jouer la concurrence. Avec la loi dite Hamon, on peut résilier un contrat d'assurance à tout moment passé le délai d'un an ; le nouvel assureur se charge pour vous des démarches de résiliation. Je paye 1.550 € par an avec trois contrats auto et MRH. A garanties équivalentes, je réduis la facture de pratiquement 50 %. La particularité de la MAIF consiste à se gargariser avec des valeurs humanistes « d'assureur militant dit mutualiste »… alors que dans les faits la MAIF ne se distingue *absolument pas* des autres assureurs.

Réponse de Maif
lundi 10 août 2020 à 11:07

Bonjour Theolait, Je tenais tout d’abord à vous remercier pour votre très grande fidélité auprès de notre mutuelle. Je lis votre témoignage et je déplore votre sentiment concernant la considération que nous avons vis-à-vis de nos fidèles sociétaires. MAIF a à cœur d’être présent à chaque moment particulier qui peut arriver au cours d’une vie. Notre priorité étant d’accompagner, de soutenir et de conseiller l’ensemble de nos sociétaires dans ces moments-là. Afin de mieux comprendre votre situation, je vous propose de me faire parvenir vos coordonnées par mail à relationweb@maif.fr. Vous me préciserez vos nom, prénom, numéro de sociétaire et/ou référence de votre sinistre. À réception, je pourrai étudier votre dossier et revenir vers vous pour échanger ensemble de la situation. Delphine de l’équipe relation sociétaire MAIF.

Réponse de Theolait
mardi 11 août 2020 à 20:18

Bonjour Delphine de l'équipe relation sociétaire MAIF, Vous imaginez bien que, si je me répands sur internet, ce n'est pas tant pour évoquer mon cas personnel que pour illustrer un problème plus général chez vous. Comme je l'ai exposé, j'ai déjà résilié (avec effet au 1er septembre soit dit en passant) mes contrats en économisant, à garantie égale, 40-50 % auprès de la concurrence. La MAIF était sans doute compétitive il y a 10 ou 15 ans, ce n'est plus le cas. Le rapport qualité/prix s'est considérablement détérioré. Je pense que l'ancienneté de mon adhésion l'explique en partie mais pas seulement. En ce qui concerne la qualité de la garantie, je note qu'en MRH (contrat RAQVAM), la MAIF applique des coefficients de vétusté de 10 % par an sur la valeur des biens d'équipements et les biens meublants, de sorte qu'au bout de 10 ans, la valeur résiduelle est nulle et donc la garantie devient illusoire. La MAIF ne propose pas la valeur de remplacement *à neuf quel que soit l'âge des biens*. Cette absence de garantie à neuf (et qui fait toute la différence en pratique) est problématique, eu égard au tarif élevé que vous pratiquez pour des sociétaires ayant 4 décennies d'ancienneté. D'une manière générale, je tenais à battre en brèche le positionnement d'assureur « militant » (en tout cas pas ou plus militant du rapport garantie/prix). Voilà tout et au revoir.

Réponse de Maif
mercredi 12 août 2020 à 13:13

Bonjour Theolait, je regrette votre départ au sein de notre Mutuelle après toutes ces années de fidélités. J'entends votre déception concernant nos garanties habitations. Sachez que nos contrats ont évolué et que nous proposons de nouvelles offres qui couvrent l'indemnisation en valeur à neuf, une indemnisation qui peut être illimitée pour certains biens. Je vous invite, si vous le souhaitez de m'écrire par mail sur l'adresse que je vous ai communiqué afin que je puisse vous réaliser un devis. Bien à vous, Delphine de l'équipe relation sociétaire MAIF.

Je laisse mon commentaire :

0/150 caractères minimum

Mon compte Opinion-Assurances

Les informations ci-dessous seront utilisées uniquement pour vous contacter ou pour vérifier la véracité de votre avis. Elles ne seront en aucun cas partagées à des tiers sauf en cas de réquisition judiciaire.