Suivez nous !
La communauté en ligne des assurés
Accueil / Lire un avis / Intériale / Assurance prévoyance / Avis de CHRISTIAN
Partagez votre expérience sur Intériale : connectez-vous ou créez un compte

Avis déposé par CHRISTIAN sur l'assurance prévoyance de Intériale

294 lectures

Détail de la note et satisfaction de
vendredi 04 août 2017 à 08:00

CHRISTIAN
Assez mauvaise
Mauvaise
Assez mauvaise
Mauvaise
0 5 1,5

Je suis en disponibilité depuis le 12 mai 2016 à la suite d'un accident domestique survenu le 12 mai 2015. J'ai 20 ans d'ancienneté dans l'ancienne mutuelle SMPPN devenue Intériale au gré des restructurations. Cette mutuelle n'est pas à l'écoute de ses adhérents. J'ai de nombreux cas de dysfonctionnements pointés du doigt et inadmissibles. Aucun effort n'est fait pour améliorer la qualité du service rendu. Il y a une profond fossé entre ce qui est mentionné sur leur site idyllique et la réalité au quotidien. A titre d'exemple, il leur fallu 60 jours pour me verser mon complément de salaire de mai 2017. C'est scandaleux. A ce sujet, je trouve particulièrement honteux qu'on vous vende les bienfaits du "maintien de salaire" qui n'est en réalité qu'un maintien des primes ouvertes à cotisations retraites. J'ai toujours honoré mes cotisations malgré mes multiples mutations. Après 14 mois d'utilisation de la prévoyance et de trop nombreux appels qui pour la plupart se soldent par le sempiternel "je vous invite à patienter", je me pose la question légitime des liens contractuels qui m'unissent à eux. Je ne demande pas de régime de faveur, mais un organisme à caractère sociale social qui néglige à ce point ne serait-ce qu'un seul de ses adhérents ne mérite pas ce qualificatif de "social". Autre exemple, hier (3 aout 2017) j'ai reçu une lettre m'informant que mon maintien de salaire est devenu sans objet et que tout versement est supprimé depuis le 1er aout. Or j'ai toujours tenu informée ma mutuelle du moindre de mes arrêtés de disponibilité. Il n'empêche qu'en affaire il n'y a pas de sentiment, à ce même courrier ignoble est agrafé mon appel d'offfre à cotisations pour les mois à venir pour moi et pour ma famille. Cette mutuelle n'a surtout pas omis de mentionner mon fils aîné qui prend 18 ans après-demain et qui poursuit des études supérieures à la rentrée de septembre 2017. C'est vrai qu'ils n'ont pas dans leurs fichiers les dates de naissances des membres de ma famille, c'est vrai aussi que mon garçon n'a pas été destinataire d'un courrier d'Intériale lui proposant sa mutuelle étudiante !!! C'est un exemple parmi tant d'autres de l''incohérence de communication de cette mutuelle, quand l'un dit noir et l'autre blanc, quand l'un fait vert et l'autre rouge. Cette façon d'agir confine plus à l'amateurisme qu'à l'apprenti-sorcier façon Seigneur des Anneaux. Au bout de 14 mois de sollicitations en tous genres, je suis extrêmement déçu de ce partenariat catastrophique et très très fatigué des relations houleuses pour ne pas dire venimeuses entre cet organisme qui est censé protéger son adhérent et sa famille. Je leur souhaite de vivre les situations difficiles que nous vivons au quotidien, car ce qui m'inquiète le plus, c'est de découvrir que je ne suis pas seul à me plaindre de ces dysfonctionnements. Pour améliorer le fonctionnement de cette mutuelle, il faudrait une véritable révolution interne et une prise de conscience philosophique à cette question existentialiste: Moi, Mutuelle Intériale, à quoi puis-je être utile au quotidien pour mes adhérents ? Merci à tous de m'avoir lu.

Plus

RIEN

Moins

TOUT

Cet avis vous a t-il été utile ?
Merci pour votre vote
Merci, vous avez déjà évalué cet avis
logo_Intériale
Réponse de Intériale
vendredi 04 août 2017 à 11:04

Bonjour Christian. Merci d'avoir pris la peine de nous écrire tout ce que vous pensiez, les retours de nos adhérents (plutôt rares) sont précieux et nous permettent de constamment améliorer nos services, notre réactivité et d'avancer. Nos adhérents ont toujours été placés au centre de nos préoccupations (Cf norme ISO 9001 qui garantit le plus haut niveau de qualité de produits et de services). Afin que notre service adhérent prenne rapidement en charge votre requête, pouvez-vous svp vous identifier avec votre N°ADH ? Plusieurs options s'offrent à vous pour nous contacter, soit via les réseaux sociaux sur notre page facebook (https://www.facebook.com/interiale/) ou sur twitter (https://twitter.com/Interiale) en message privé ou bien encore via l'adresse mail suivante : relationadherent.rs@interiale.fr et enfin via notre hotline au 0 970 821 821. Nous nous efforcerons à vous répondre dans les plus brefs délais pour vous aiguiller. En attente de votre retour. Cordialement,

CHRISTIAN
Réponse de
samedi 05 août 2017 à 00:07

Je ne vous répondrai pas par messagerie privée car si j'ai pris la décision d'étaler mes ennuis en public c'est justement pour faire partager ma malheureuse expérience. Je suis l’adhérent matricule 5037201, car c’est bien ainsi que je suis considéré. Un matricule. Un numéro d’adhérent. Enfin ce que bon vous semble. Sauf que derrière ce simple chiffre, il y a une vie, professionnelle, sociale et surtout familiale. UNE FAMILLE. Je dis bien surtout une famille car grâce à votre immense magnanimité et votre légendaire générosité, cette famille ne vit plus qu’au jour le jour depuis des mois. Je suis fonctionnaire d’état, rattaché à une direction d’emploi. Je suis propriétaire de ma maison et j’honore mensuellement mes crédits. Mes enfants sont scolarisés au lycée et en université. Ce qui veut dire que je suis totalement incapable de disparaitre en pleine nature. Cet argument devrait vous inciter, chère mutuelle Intériale, à réfléchir profondément sur le sens du mot «accompagnement», car pour votre gouverne, un agent d’état placé en disponibilité perçoit mensuellement un demi-traitement, c'est-à-dire à quelques €uros près, LA MEME SOMME tous les mois. Vous ne cessez de solliciter les copies des bulletins de salaire portant tous la même mention «allocation de disponibilité», et vous trainez des pieds pour honorer votre partie de contrat. La maladie est déjà en soit étant une peine suffisante et très difficile à gérer, vous n’avez eu cesse de toujours rajouter votre part de tracasseries. C’est inadmissible. J’ai de plus en plus de mal à rester stoïque devant les tergiversations et les atermoiements des uns et des autres, surtout lorsque MA MUTUELLE, que je suis censé avoir choisi en totale confiance me poignarde entre les omoplates. Ca fait mal. Il n’y a rien de nouveau à ce je vous écris en cet instant, puisque je l’ai déjà mainte et mainte fois expliqué à votre plateforme d’accueil téléphonique l’étendue des dégâts occasionnés par une lenteur inexplicable et inexpliquée. Ce qui me fait le plus peur, ce sont ces jeunes qui rentrent pleins d’espoir et de confiance. Les pauvres, s’ils savaient. J’ai de vagues arrière-gouts dans la bouche, ceux de l’incompréhension et de la mendicité. Car c’est bien à cette situation que j’en suis réduit mensuellement: faire la mendicité, supplier, faire l’aumône. Je n’ai pas adhéré à votre mutuelle pour vivre ça, mais pour ME PROTEGER, et PROTEGER LES MIENS. Les solutions existent, mais qui aura le courage pour se remettre en question ? Moi je l’ai eu, je vous ai donné mon numéro d’adhérent publiquement. Vous, je ne crois pas que vous l’ayez, car j’ai attendu toute la journée un hypothétique appel téléphonique qui n’est jamais venu de la part du service émetteur de ce courrier qui pour le sur, va me plonger dans un abîme sans fond. J’en ai vécu des expériences depuis ce malheureux accident du 12 mai 2015, mais celles d’Intériale me resteront mémorables. A bon entendeur. Je ne vous salue plus.


Votre commmentaire doit contenir au moins 200 caractères
 
Partagez le contenu d'Opinion-Assurances !
D'autres avis sur Intériale
Retrouvez nous sur Facebook