Suivez nous !
La communauté en ligne des assurés
Accueil / Lire un avis / Gmpa / Assurance prévoyance / Avis de JLM
Partagez votre expérience sur Gmpa : connectez-vous ou créez un compte

Avis déposé par JLM sur l'assurance prévoyance de Gmpa

1315 lectures

Détail de la note et satisfaction de
jeudi 12 février 2015 à 17:04

JLM
Mauvaise
Mauvaise
Mauvaise
Mauvaise
0 5 1

Suite à des blessures en service en 2004 et 2005 que j'avais déclaré en temps utile au GMPA, l'Etat par son service des pensions du Ministère de la Défense m'a reconnu le 5 Novembre 2012 de manière officielle et définitive un taux d'invalidité de 20 %. Ce même service m'a également reconnu un taux d'invalidité de 20 % pour maladie incurable mais non reconnue imputable au service, Ce qui porte mon taux actuel d'invalidité définitive à 40%. Dès Novembre 2012, J'avais porté ces faits à la connaissance du GMPA, avec copie de la fiche descriptive des infirmités du service des pensions du Ministère de la Défense accompagné de quatre rapports d'expertises de quatre experts différents, officiels et indépendants, à savoir : 1er) du Docteur B. D médecin légaliste et légiste auprès de l'unité médico judiciaire ( U.M.J. ) de PERPIGNAN, mais également expert judiciaire auprès de la Cour d'Appel de MONTPELLIER et des Administrations, diplômé de réparation juridique et dommage corporel et d'assurances, qui avait dès le 12 juillet 2006 déterminé une taux d'invalidité permanente partielle ( I.P.P. ) de : 21 % en référence du barème classiquement utilisé en matière de droit commun ( barème d'incapacité de la société de médecine légale édition Eska Lacassagne octobre 2000 et barème concours médical 2003. 30 % en référence au barèmes des invalidités du code des pensions militaires. 2em ) du Docteur L.J, de TOULOUSE, médecin expert agréé et indépendant diplômé en expertises médicales en réparation juridique du dommage corporel et en médecine légale qui avait reconnu dès Février 2008 un taux d'invalidité estimé entre 15 et 20 %.. 3ém ) du Docteur A. V. médecin sur-expert auprès de la commission de réforme et du service pension du Ministère de la Défense, qui lui dès Septembre 2009 avait estimé mon invalidité définitive à 30 % 4éme ) du Docteur F.L. médecin expert auprès de la commission de réforme et du service pension du Ministère de la Défense, qui le 24 Février 2012 a confirmé de manière définitive mon taux d'invalidité suite aux blessures en service de 30 % et de 20 % pour maladie, soit un taux de 50 %. Le 28 Février 2013, après une expertise auprès de l'expert attitré du GMPA, le Docteur P.L. de PERPIGNAN, le GMPA ne me reconnaissait qu'un taux d'invalidité de 6 % avec une proposition d'indemnisation de neuf cents Euros ( 900 € ). Après plusieurs courriers de contestations en recommandé,et n'ayant jamais reçu de réponse du GMPA, en Mars 2014, j'avais alors contacté leur expert, le Docteur P.L. de PERPIGNAN, afin qu'il se justifie entre son évaluation à 6% de celles de tous les autres experts indépendants ( 20 à 30 % ). Il m'avait alors informé qu'il n'avait été mandaté que pour m'expertiser exclusivement sur ma dernière blessure en date de 2005 et affirmé « que le barème qu'il utilisait serait contractuel de droit privé et différent de celui de droit public utilisé par l'Etat, et que cela justifiait cette différence de taux de 14 % minimum. » . Suite à cela, j'avais à nouveau contesté en réclamant copies du mandat et du rapport de ce médecin. Jusqu'à ce jour, je n'avais obtenu aucune réponse, et ce n'est qu'en consultant un prospectus du GMPA sur la prévoyance décès invalidité que j'avais reçu fin 2015, que j'ai découvert au milieu et par pur hasard une lettre du GMPA du 17 Décembre 2014, m'invitant alors pour faire valoir mes droit soit d'intenter une expertise amiable et contradictoire à mes frais, soit de mettre en œuvre une procédure d'arbitrage ( certainement devant un tribunal et bien sur toujours à mes frais ). Comment le GMPA peut il contester une invalidité militaire reconnue officiellement par l'état et confirmé par quatre experts indépendants et officiels, en se basant sur une seule expertise de leur propre expert qui a reconnu n'avoir été missionné que pour une unique blessure ( de 2005 ) et qui appliquerait un barème différent de celui de l'Etat ? Qui pour n'avoir pas à indemniser, impose aux victimes de se pourvoir en Justice à leur frais ? Donc, en ce qui me concerne, je constate que depuis Novembre 2012, le GMPA, fait tout pour ne pas à avoir à indemniser un militaire victime de blessures en service à ses justes droits. Car comment le GMPA peut-il justifier et affirmer qu'il ne reconnaît pas les pensions d'invalidité des militaires alors «  qu'à l'origine son but et son objectif même étaient la protection exclusive des militaires et de leur famille et dont la valeur est d'être aux cotés des adhérents et d'agir uniquement dans leurs intérêts ». Je constate à mes dépends et déplore qu'en définitive, le GMPA ne défend que ses propres intérêts.

Plus

aucun

Moins

Ne reconnaît pas le taux d'invalidité officiel des militaires victimes de blessures en service qui leur a été attribué et reconnu par L'Etat ( exemple 20 % par l'Etat, 6 % par le GMPA )

Cet avis vous a t-il été utile ?
Merci pour votre vote
Merci, vous avez déjà évalué cet avis
logo_Gmpa
Réponse de Gmpa
mardi 17 février 2015 à 16:36

Bonjour, Votre témoignage mérite d'être porté plus précisément à notre connaissance pour nous permettre d'y donner la suite qui convient. Nous vous invitons à contacter directement notre service médiation : mediateur@gmpa.fr en indiquant vos nom, prénom et numéro d'adhérent, et qui pourra, si cela s'avère nécessaire, vous proposer le concours d'un médiateur externe pour qu'une solution amiable soit trouvée. Votre interlocuteur GMPA.

zazie
Réponse de
lundi 02 mars 2015 à 13:05

Battez-vous grâce à un expert d'assuré qui prendra les choses en main et obtiendra gain de cause pour vous, le coût à ma connaissance est d'environ 800€, le but des assurances est toujours de ne pas payer ou de payer le moins possible. Bon courage, tenez bon face à ces assureurs qui comptent sur la possibilité que vous ne vous battiez pas.


Votre commmentaire doit contenir au moins 200 caractères
 
Partagez le contenu d'Opinion-Assurances !
D'autres avis sur Gmpa
Retrouvez nous sur Facebook